Documentations : 

Education à la vie affective, relationnelle et sexuelle


ASKIP La sexualité"Askip, la pilule, ça peut rendre stérile."; "Askip la première fois, on peut pas tomber enceinte"...
L'expression « Askip » (« à ce qu'il paraît ») est souvent utilisée par les adolescents pour faire référence aux idées reçues et aux rumeurs auxquelles ils sont exposés. Et sur la sexualité, elles sont malheureusement nombreuses !
C'est pourquoi Onsexprime.fr a créé une série de 15 vidéos dans lesquelles les jeunes posent leurs questions et des experts (médecin, sage-femme, sociologue, sexologue) leur répondent en moins de deux minutes, de manière simple et accessible. Ces vidéos seront diffusées sur Snapchat, Youtube et TikTok à raison d'une vidéo toutes les 3 semaines jusqu'en mai 2021.

 


Promotion des droits et lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Guide juridique et de données pratiques sur les organismes HLM et le logement des femmes victimes de violence conjugales conjugales
Pour information, l’Union sociale pour l’habitat et la Fédération Nationale Solidarité Femmes ont publié un guide juridique et de bonnes pratiques sur les organismes HLM et le logement des femmes victimes de violences conjugales. Outre 14 fiches récapitulatives de la réglementation applicable, celui-ci est illustré d’initiatives développées par des organismes HLM en la matière, ainsi que d’exemples de coopérations avec les associations spécialisées.
=> Téléchargez le guide : https://www.union-habitat.org/centre-de-ressources/habitants-politiques-sociales/les-organismes-hlm-et-le-logement-des-femmes#telecharger

Education à la vie affective, relationnelle et sexuelle
ASKIP La sexualité"Askip, la pilule, ça peut rendre stérile."; "Askip la première fois, on peut pas tomber enceinte"...
L'expression « Askip » (« à ce qu'il paraît ») est souvent utilisée par les adolescents pour faire référence aux idées reçues et aux rumeurs auxquelles ils sont exposés. Et sur la sexualité, elles sont malheureusement nombreuses !
C'est pourquoi Onsexprime.fr a créé une série de 15 vidéos dans lesquelles les jeunes posent leurs questions et des experts (médecin, sage-femme, sociologue, sexologue) leur répondent en moins de deux minutes, de manière simple et accessible. Ces vidéos seront diffusées sur Snapchat, Youtube et TikTok à raison d'une vidéo toutes les 3 semaines jusqu'en mai 2021.

=> Exemple de vidéos et abonnement : http://stats.infos.santepubliquefrance.fr/m/zkzmuALMnFcPs7ZQ_2bQq0Z_2fqcWhntMBHoezWlllvekOggTNNv_2fHaElq1b_2bAZdH2L_2bxwaoUcWHe0zFEMt4bRMsRg_3d_3d/i.htm


Précarité menstruelle

Dans communiqué de presse daté du 15 décembre 2020, Olivier Véran et Élisabeth Moreno portent à 5 millions d’euros le budget alloué par l’État pour lutter contre la précarité menstruelle en 2021. Après des expérimentations menées en 2020 auprès des femmes et des filles en situation de précarité et dotées d’un million d’euros, le Gouvernement accélère et porte à 5 millions d’euros le budget consacré à la lutte contre la précarité menstruelle en 2021. M. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Mme Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, veulent ainsi renforcer le combat mené par les associations pour l’accès de toutes les femmes aux protections périodiques, en ciblant notamment les femmes incarcérées ainsi que les femmes en situation de précarité et de très grande précarité.
=> voir le communiqué de presse

HCE - Prendre en compte le sexe et le genre pour mieux soigner : un enjeu de santé publique?

Le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) a remis le 15 décembre dernier son rapport « Prendre en compte le sexe et le genre pour mieux soigner : un enjeu de santé publique » au ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier VERAN et à la ministre déléguée chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances, Elisabeth MORENO.
Si des spécificités biologiques liées au sexe participent des différences de santé entre les femmes et les hommes, l'influence du genre, c'est-à-dire des rapports sociaux entre les sexes, est également un facteur d'inégalité dans l’accès au soin et la prise en charge médicale. Pour comprendre comment se forgent ces inégalités et y remédier, beaucoup de pays européens et nord-américains ont intégré le genre dans leurs programmes de recherche et leurs politiques de santé publique. La France accuse encore un retard dans ce domaine.
=> Retrouver le rapport : https://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/sante-droits-sexuels-et-reproductifs/actualites/article/prendre-en-compte-le-sexe-et-le-genre-pour-mieux-soigner-un-enjeu-de-sante


Culture de l'égalité entre les femmes et les hommes

Les chiffres clés de l'égalité entre les femmes et les hommes : édition 2020
Réalisée par le Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes (SDFE) de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), elle a bénéficié du concours de l’INSEE et des services statistiques des ministères concernés.
Cette nouvelle édition présente les données les plus significatives de l’année 2020 pour ce qui concerne l’impact de la crise sanitaire, les violences sexistes et sexuelles, l’orientation scolaire des filles et des garçons, la participation des femmes dans les médias, la ségrégation professionnelle dans de nombreux métiers, l’entrepreneuriat, les écarts de salaire et de pensions de retraite, la parité en politique, la santé, la situation de monoparentalité, la précarité sociale et économique etc.
Ce document permet à chacune et chacun de s’approprier ces données afin de promouvoir l’égalité réelle entre les femmes et les hommes dans toutes les sphères de la société.
=> https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/vers-legalite-reelle-entre-les-femmes-et-les-hommes-chiffres-cles-edition-2020/

Base de données sociales et rapport social unique dans la fonction publique

La loi n° 2019-828 du 6 août 2019 portant transformation de la fonction publique substitue aux divers rapports qu’élaborent déjà les administrations publiques (le rapport sur l’état de la collectivité ou bilan social, le rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes, le rapport sur les fonctionnaires mis à disposition et le rapport sur l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés) un rapport social unique (RSU). À compter du 1er janvier 2021, le RSU doit en principe être obligatoirement élaboré chaque année par les employeurs publics (cf. décret n° 2020-1493 du 30 novembre 2020 relatif à la base de données sociales et au rapport social unique dans la fonction publique).
Le rapport social unique comportera des éléments et des données notamment relatives à la gestion prévisionnelle des effectifs, des emplois et des compétences, aux parcours professionnels, aux recrutements, à la formation, à la mobilité, à la promotion, à la rémunération, à la diversité, à la lutte contre les discriminations, au handicap, à l’amélioration des conditions et de la qualité de vie au travail ainsi qu’à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Concernant ce dernier point, le RSU fera état de données sexuées relatives au recrutement, à la formation, au temps de travail, à la promotion professionnelle, aux conditions de travail, aux actes de violence, de harcèlement sexuel ou moral et aux agissements sexistes, à la rémunération et à l’articulation entre l’activité professionnelle et la vie personnelle et familiale. Il comprendra en outre des indicateurs synthétiques relatifs aux écarts de rémunération entre les femmes et les hommes.

Plateforme de ressources pour l'égalité dans les musiques « WAH ! »
Développée par la Fedelima avec le soutien du Ministère de l’égalité femmes-hommes, cette plateforme est pensée comme un espace de partage et de valorisation d’initiatives, de projets, d’outils, de ressources documentaires ou d’accompagnement, afin de faire progresser l’égalité dans le secteur musical.
Depuis sa création en 2019, la plateforme s’est étoffée de nouveaux contenus et d’initiatives inspirantes. La partie ressources a été complétée avec des documents à télécharger librement (mémoires universitaires, éléments statistiques, rapports et études, etc.). Des ouvrages en direction du jeune public et des adolescent·e·s ont également rejoint cette rubrique déjà riche de ressources documentaires, de podcasts, de webzines et autres plateformes en ligne. La rubrique "Contacts utiles" est désormais en ligne avec un référencement de différents partenaires, consultant·e·s, structures de formation, bases de données et annuaires en ligne...
Wah ! est aussi un programme de mentorat pour accompagner des femmes – artistes, techniciennes, responsables de lieux – dans l’évolution de leur carrière.
Pour en savoir plus : www.wah-egalite.org

Sport féminin toujours (janvier 2021)
La 4e édition de Sport féminin toujours aura lieu du 17 au 24 janvier 2021. Organisée par le CSA et le ministère des sports, en partenariat avec le Ministère de l’égalité femmes-hommes et le CNOSF (Comité national olympique sportif et français), cette opération a pour objectif de mobiliser les médias au niveau national et local sur la place des femmes dans le sport : couverture d’événements sportifs, interviews de personnalités (sportives, dirigeantes, arbitres, membres actifs de clubs sportifs, etc.), documentaires, débats/rencontres, etc.
La thématique choisie cette année : « le sport féminin en temps de covid », avec les enjeux sociétaux, économiques et politiques que cela soulève, les problématiques de représentativité, de diversité et d'inclusion qui font partie des préoccupations actuelles du secteur.
Cette édition 2021, qui s’inscrit dans une période inédite de crise sanitaire, est placée sous le signe de l’engagement pour plus de sport féminin, avec l’accompagnement de personnalités ambassadrices du sport féminin : des athlètes, des journalistes, des expertes et une communication plus digitale comme relais de l’opération.
A partir du 11 janvier, la campagne digitale sur "ma sportive préférée" #PlusDeSportAuFéminin sur Twitter, Facebook, Instagram permettra à toutes et tous de partager des coups de cœur pour une sportive ou un moment : Participez à cette campagne!
=> voir le tutoriel de la campagne en PJ

  17e édition du jeu concours L’avenir s’imagine !
« L’avenir s’imagine ! », le serious game réalisé par l’Onisep Occitanie et ses partenaires, sensibilise les jeunes aux enjeux des évolutions scientifiques, technologiques, environnementales et sociales sur le monde professionnel et les invite à découvrir des métiers. Il leur permet aussi d’aborder la question de l’égalité femmes/hommes. Claudie Haigneré, première femme française astronaute a accepté de renouveler son parrainage pour cette 17e édition qui a pour thème : « Se déplacer dans les airs et l’univers en 2040 ». Le jeu concours est accessible à l’adresse www.lavenirsimagine.com jusqu’au 30 avril 2021.

 

 


Bilan d'Activités


Télécharger
Bilan d'activités 2020
BA 2020_Réseau Santé Jeunes.pdf
Document Adobe Acrobat 2.4 MB